La question des « évaluations » :

L’école ne produit pas de bulletin ni d’évaluation, mais un compte rendu de la progression du  travail effectué par l’enfant à destination des parents, et un arbre des connaissances pour les enfants.


L’éducateur se sert de « fiches d’avancement » ou de « progression » (ne pas voir ces termes comme des jugements sur l’enfant) qui lui restent propre afin de noter où en est l’enfant avec le matériel et de lui permettre de proposer le matériel suivant adéquat, en fonction de l’intérêt de l’enfant.
En fonction de son âge, l’enfant finira par diriger lui même cette opération, ce qui va totalement dans l’objectif d’autonomie et de l’implication de l’enfant.

Un entretien régulier avec les parents permet de faire le point plus en profondeur, en plus des nombreuses discussions quotidiennes sur les activités du jour.

L’éducateur n’attend pas qu’une situation devienne « ingérable » pour en parler avec l’enfant et sa famille.

La progression étant adaptée à l’enfant, il peut travailler et être « en avance » sur le programme ou tout simplement avoir le temps d’assimiler à son rythme les connaissances.

La répétition est un des outils quotidiens de travail.

Lorsque la scolarisation à l’Ecole Montessori de Champagney s’achève, le livret scolaire classique est transmis aux parents ainsi qu’à l’administration.